Les autorités sud-africaines comptent rapprocher deux compagnies aériennes nationales à savoir South African Airways avec SA Express, une autre compagnie publique, avant de de permettre à de nouveaux partenaires stratégiques d’entrer dans le capital de la nouvelle entreprise née de cette fusion issue de cette fusion, a expliqué le ministre des Finances, Pravin Gordhan.

Confronté à un déficit et à des dettes, South African Airways se trouve dans la majorité des entreprises publiques sud-africaines qui se trouvent dans le rouge épuisant le budget de l’État provoquant ainsi, sa privatisation suite à demande faite par un comité de spécialistes créé par le président Jacob Zuma.

Ouverture du capital à des partenaires stratégiques

Le ministre des finances, M. Gordhan a déclaré «il est inutile pour nous d’être présent dans la réunion de quatre compagnies aériennes», «Nous avons convenu avec le ministre chargé des entreprises publiques de réfléchir sur un possible rapprochement entre South African Airways et SA Express, pour permettre ensuite à d’éventuels actionnaires minoritaires d’entrer dans le capital en vue de créer une compagnie aérienne plus efficace et active » poursuit-il.

Quant au Trésor public sud-africain il a évoqué la situation financière de South African Airways qui s’est davantage abîmée, contraignant le gouvernement à rembourser 14,4 milliards de rands soit 939,3 millions de dollars de prêts assurés par l’État si jamais la société venait à faire faillite.