Jean-Marc Janaillac a été désigné comme nouveau PDG d’Air France-KLM, et sera secondé par Franck Terner en tant que directeur général, d’après un communiqué du groupe aérien franco-néerlandais. Ce duo prendra désormais les règnes et remplace l’ancien PDG d’Air France, Frédéric Gagey, qui rejoint, la direction financière de la compagnie aérienne française qu’il va diriger.

« Les conseils d’administration d’Air France-KLM et d’Air France, ont pris la décision ce jour, de changer la gouvernance de l’entreprise pour mettre en œuvre le projet Trust Together et de concentrer la chaîne de décisions», pouvait t-on lire dans le communiqué de la maison mère d’Air France.

Oublier les problèmes qu’a connus l’entreprise

Pendant sa carrière, Franck Terner a travaillé toute sa vie Chez Air France entreprise dans laquelle, il est entré en 1988 comme ingénieur de production sur l’avion supersonique Concorde. Il a gravit les étapes en passant par le département technique de l’entreprise jusqu’à devenir directeur général adjoint Engineering et Maintenance d’Air France-KLM, une fonction qu’il a quitté en 2013.

« J’ai compte sur les qualités de Franck Terner pour accélérer la transformation et la croissance d’Air France et rassembler toutes les compétences de la compagnie pour réussir le projet Trust Together», a lancé Jean-Marc Janaillac dans le communiqué.

Le Conseil d’administration a prit connaissance du plan stratégique présenté par le nouveau PDG. Ce plan a pour but de recréer la confiance dans l’entreprise pour laisser derrière, la crise qu’elle a traversée dont l’affaire de la chemise arrachée du DRH et mettre sur pied les grandes lignes pour développer l’entreprise.

Ce plan devait aussi permettre à l’entreprise de faire face aux questionnements stratégiques ». A part le changement de direction dans la compagnie, l’entreprise n’a fournit aucune information sur ce nouveau plan mais celui-ci devrait être présenté jeudi.

Création d’une nouvelle ligne low cost

D’après la Tribune, Air France compte fonder une nouvelle compagnie aérienne qui va assurer la desserte des lignes long-courrier qui transportera des hommes d’affaires et des touristes. Le statut des pilotes et du personnel au sol de cette compagnie sera celui d’Air France, sauf pour les hôtesses et stewards que la filiale du groupe va recruter directement avec des conditions de travail identiques à celles de Transavia.