La baisse impressionnante du prix du pétrole permet aux compagnies aériennes de réaliser des bénéfices incroyables. Comparé à l’année 2014, ils avaient enregistré une facture de carburant en baisse de de 91 milliards de dollars d’après l’Association internationale du transport aérien (Iata).

Pour l’année 2016, leur profit opérationnel va s’élever à près de 60 milliards de dollars. L’impact des attentats à Paris ne devrait pas influencer considérablement d’après l’Iata.

Les compagnies aériennes ne cessent de jouir de la baisse du prix du baril, car il est passé cette semaine en dessous de la barre des 40 dollars. On remarque que les profits pour le secteur sont satisfaisants pour 2015, mais ils risquent d’être meilleurs l’année prochaine selon les prévisions de l’Association internationale du transport aérien (Iata) favorisé par un prix moyen du baril de Brent (55 dollars) sur l’année inférieur aux prévisions.

Bénéfice en double

Iata a en fait revu à la hausse, ses objectifs de bénéfices nets en 2015 ce jeudi, afin de les amener à 33 milliards de dollars, alors qu’ils étaient de 29,3 milliards précédemment prévu. Une prouesse notable puisque ces bénéfices sont pratiquement deux fois plus gros que ceux constatés l’an passé (17 milliards de dollars) et qu’ils sont un record dans l’histoire du transport aérien ! Les résultats opérationnels sont encore plus frappants car ‘ils s’évaluent à 55 milliards de dollars.

La performance de 2015 sera d’ailleurs dépassée l’année à venir puisque l’Iata mise sur un bénéfice net de 36 milliards de dollars et un bénéfice opérationnel de 58,6 milliards pour 2016. La marge opérationnelle devrait passer à 8,2% (contre 7,7% en 2015) et la marge nette à 5,1% (contre 4,6% de marge nette en 2015).

Baisse de la facture carburant

Tous ces avantages sont offerts par la baisse du prix du baril. Pour 2016, l’Iata mise sur un prix moyen de 51 dollars, un prix jamais atteint depuis.. 2004.