Considéré comme l’un des conglomérats les plus importants du secteur privé en Chine, le groupe Fosun a annoncé que son président, Guo Guangchang, a été interpellé par la police afin de venir en aide aux autorités à clôturer une enquête de corruption. Pour l’instant, on ne sait s’il est impliqué. Fosun est actionnaire dans de nombreuses entreprises comme Thomas Cook, Club Med.

La Chine lutte contre la corruption

La corruption mine le développement économique en Chine. Les autorités jugent qu’il est indispensable de marquer un gros coup afin que le droit s’applique à tous, quelque soit la puissance des personnes impliquées. Cependant, les occidentaux demeurent toujours surpris par la façon dont certains dirigeants disparaissent brusquement.

La disparition de Guo Guangchang intervient au centre d’une série de condamnation contre la corruption. Des enquêtes financières se sont accrues après la chute boursière de cette année. Yim Fung, le Président de Guotai Securities, a disparu depuis trois semaines, alors que deux banquiers d’investissement à Citic Securities sont introuvables depuis la semaine passée.

Guo Guangchang, un personnage riche et influent

Le dirigeant milliardaire de Fosun figure dans le Top 20 des personnes les plus riches en Chine avec à son actif 6 milliards de dollars. Le South China Morning Post de Hong Kong souligne que le PDG de Fosun est très prudent dans sa manière de gérer les affaires gouvernementales.

Il fait partie d’une organisation nationale consultative également membre de la structure gouvernementale gérée par le parti communiste. La cotation des actions du groupe a été bloquée à Hong Kong après l’éloignement de son PDG.

Des prémices étaient visibles depuis de nombreux mois

En Août, le président Fosun a été mis exposé quand il a été cité dans une affaire de corruption à Shanghai. D’après les rapports des médias d’Etat, Guo aurait été suspecté de favoriser le dirigeant d’une société d’État chinoise contre des avantages non énoncés.