Le camping-car a trouvé des fidèles ! De plus en plus de Français adoptent ce moyen de locomotion et de logement pour partir en vacances. Mais avant de sillonner les routes de l’hexagone avec sa maison « sur le dos », encore faut-il bien choisir son véhicule. Pour ne pas faire d’erreurs et voir le rêve se transformer en galère, nous vous indiquons dans cet article deux points sur lesquels porter votre attention lors de l’achat.

1. Le poids de la caravane

Si par coup de cœur, vous optez pour l’achat d’un camping-car, il ne faut pas oublier que votre véhicule doit respecter certaines « contraintes ». Et notamment, au niveau de son poids.

Le poids total autorisé en charge (PTAC) de votre caravane est dépendant de celui que votre voiture sera capable de tracter. Pour connaître cette information indispensable, reportez-vous à votre carte grise. Sur ce document figurent en F3 le PTRA et en F2 le PTAC. Soustrayez le second au premier et vous obtiendrez le poids tractable de votre véhicule, et donc celui de votre future caravane.

2. L’état de l’intérieur

Lorsque vous visiterez votre camping-car, aucune odeur de moisi ni de renfermé ne doit venir chatouiller vos narines. Lorsque vous vous déplacez à l’intérieur, veillez à ce que sous vos pieds, le sol soit bien ferme, vous ne devez pas avoir l’impression de marcher sur un sol mou. 

Faîtes bien attention à l’état du revêtement intérieur de votre camping-car. Scrutez attentivement les coins et le fond des coffres de rangement. Ils doivent tous être impeccables, que le véhicule soit neuf ou d’occasion. 

N’hésitez pas à tester le bon fonctionnement des différents éclairages, celui de la pompe à eau et celui des brûleurs du réchaud. Si vous observez des dysfonctionnements, ils doivent être mentionnés quelque part par le vendeur. 

Si vous suivez nos conseils, vous devriez être bientôt en mesure d’acheter votre camping-car et de vadrouiller un peu partout dans notre beau pays. Bon voyage !